Proposer l'ESPÉRANTO pourquoi?

           Sur tous les chemins, le brassage d'une population internationale de pèlerins, de marcheurs, de randonneurs et autres se côtoient, vivent , cohabitent tous avec la difficulté de communiquer, de partager: le vivre ensemble cher aux pèlerins de Saint Jacques. 

 

Itinéraire culturel Européen.  Chemin de Saint Jacques. <https://www.coe.int/fr/web/cultural-routes/>

Chaque année, des centaines de milliers de voyageurs prennent le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. … x…. Cet ancien chemin est à l’origine d’une expérience humaine intense, par le sentiment de fraternité entre les voyageurs et l’importante connexion avec le territoire qu’il favorise.         

 

Le chemin n’est pas l’exclusivité des catholiques. <Denise Péricard-Méa. Fondation David Parou Saint-Jacques 03/04/2020>

je me permets de transformer ce message

C’est une des difficultés de la communication la Fondation de l’Hospitalité. Nous sommes pèlerins et historiens hospitaliers.. Mais les mots « saint Jacques », provoquent l’attribution au service religion. Comme si le pèlerinage était sans histoire, sans patrimoine, sans manifestations artistiques, sans hébergements, sans culture autre que religieuse. Voici la présentation de notre proposition.

Merci à Céline Hoyeau d’avoir répondu à ma demande. L'esprit pèlerin que j'ai évoqué s'expérimente sur le chemin. Il se vit après le chemin. Le confinement en montre de multiples manifestations qui n'appartiennent pas toutes au « catholicisme », fort heureusement. Louis Mollaret

 

Le fondateur. https://lernu.net/fr/esperanto>

L’idée interne de l’espéranto est, sur la base d'une langue neutre, de détruire les murs entre les populations et de rapprocher les êtres humains pour que chacun d'eux voie dans son prochain seulement un être humain et un frère. »   L.L. Zamenhof, 1912

 

 

Le Brexit, nouvel espoir de l’espéranto. <l’Express 28/01/2020>

       article sur  Vincent Jacques. Il a choisi, son raisonnement. 

Nous ne souhaitons pas imposer l'espéranto mais le proposer à tous les Européens. Nous croyons que ceux-ci l'adopteront ensuite spontanément grâce à ses qualités intrinsèques. l'Angleterre ne fait plus partie de l'Europe

 

 

31 questions et réponses sur l’espéranto. <-questions-et-reponses-sur-l-esperanto> 

 

Pourquoi ce choix?

 

L'ensemble des nations sur les chemins de pèlerinages représente une occasion exceptionnelle de promouvoir

 une langue reconnu universelle parler par plusieurs milliers de personnes, millions? et plusieurs prix Nobel.

 

Le chemin est ouvert à tous.

 

Cette langue universelle est simple, direct, sans exceptions ni interprétations locales à chaque pays, elle ne représente aucun ÉTAT.

C’est une langue de partage, qui ne change rien aux valeurs d'une langue maternelle.

C'est une vrais langue de voyage si elle est propagée par les voyageurs et leurs environnements ! 

L’hospitalier est Vecteur de l’esprit du chemin (pas du covid-19 ) mais produire la contagion espéranto.   

Le confinement est une exelente occasion de l'apprendre. 

Le chemin peut traverser divers pays avec des pèlerins de pays divers, une langue commune faciliterait le partage.

Mis à part la péninsule Ibérique, tous les étrangers traversent La France, une occasion de développer l'espéranto.  

Le pèlerin est l’étranger qui par politesse devrait connaitre la langue du PAYS, (cf: Shikoku, comment se faire comprendre au Japon?)

Le choix de l'espéranto devient la langue du MONDE des  pèlerins, des voyageurs... et de ceux qu'ils l'apprennent. 

Pour les pèlerins, cet environnement encourage et répond au besoin de communiquer et partager avec les autres.

Rien de plus aisé, que de consacrer durant son pèlerinage, un moment sur son smartphone pour l’apprendre.

Un plus pour se reconnaitre dans une grande famille qui se comprend.

N’est-ce pas un peu de ce que l'on recherche sur le chemin? 

 

Comment mettre en place.

 

La pratique souhaitée d’une langue commune à tous les hospitaliers, avec encouragement à tous les pèlerins

L'affichage de toute la signalétique des hébergements et  des chemins doublés en espéranto. 

Le vocabulaire hospitalier, les expressions usuelles, les questions administratives, sont présentés en espéranto puis traduite.

L’accueil d’abord en espéranto et demander la langue d'expression du pèlerin, l'utilisation de cette langue , si elle est connue par l’hospitalier.

Bien sûr le langage des signes est un bon moyen d'expression mais pas de communication. 

 

 Non ce n'est pas un rêve, ni l'année prochaine, Il faudra du temps certainement, et beaucoup de volonté pour la développer.

Cette langue a  déjà connue de heures de gloire, sans doute les Français sont un peu responsable de sa mise en sommeil, relevons ce défi de la remise en grâce de l'espéranto

Nous avons tout à y gagner pour un petit effort pendant le confinement.

D'accord, pas d"accord. J'ai commencé au début de la semaine.

 

Qui me suis? pour nous encourager mutuellement.  

Pour le service de Saint Jacques et de ses pèlerins. Ultréïa.

 

Jacques

Thyez le 20 avril 2020

 

   Ce site est totalement indépendant,  il partage ma vue de l'hospitalité, et il s'inspire de la Lettre de saint Jacques Apôtre - Chapitre 2

 

En complément  La lettre N°20

Bonjour mes amis hébergeurs, hospitalières et hospitaliers,

 

  

      Espéranto, une proposition que je fais, mais loin de moi l’idée d’imposer, surtout qu'aujourd’hui sur un smartphone chacun peut disposer d’une traduction de langue instantanée. La semaine dernière, une publicité affichait un traducteur instantané à moins de 100€ Alors?

 

       La connaissance de la langue utilisée est un atout dans la communication qui facilite la transmission des règles et des conseils de l’hébergement, ainsi que l'échange des émotions,

 

      Je crois qu'une conversation directe, sans artifices, dans une langue apprise et partagée, peut être un lien entre les pèlerins, une participation à la vie de la famille sans frontières des pèlerins de Saint Jacques,

 

       Le chemin est merveilleux par toutes les découvertes que tu rencontres des paysages, de la valeur du temps (heures) et des intempéries, et plein d’autres choses... de toi-même, des autres, hors de ta bulle, comme de nombreux marcheurs qui t’entourent.

 

      Je vois là, un sujet commun qui permet une ouverture à la discussion où chacun accepte de faire l’effort de communiquer, dans une langue différente de la sienne, apprise et découverte, l’effort de s’engager dans un plus grand partage sur ce chemin de Compostelle.

 

  Je l’ajouterai comme: 

Une des clés de "l’Esprit du chemin » à la rencontre de l’AUTRE.

 

      Alors parler l’Espéranto, cette langue de par sa conception et son ambition de partage, nous rassemble dans la grande famille des voyageurs, ouverte sur le monde.

 

      Aucune obligation s’impose à la fonction d’hospitalier bénévole sur le chemin, hors des règlements intérieurs propres aux hébergement, d’un comportement en «bon père (mère)de famille» respectueux des lois, …et d’avoir parcouru le chemin.

 

    SOIS TOI-MÊME,

pour le service de Saint Jacques et de ses pèlerins

Por la Sankta Jacques servo kaj ĝia pilgrimantoj 

 

ULTRÉÏA

 Compteur de visite

compteur visiteur